Exposition permanente

Par ici la monnaie !

Monnaies et Histoire - Argent et Economie

La rénovation du Musée vise à exposer de manière vivante, actualisée et attractive deux expériences complémentaires, indispensables à la compréhension du monde actuel: la découverte de la collection comme source de l’Histoire et certains aspects du fonctionnement de l’argent dans l’économie.

Notions d’économie

Le module «Argent côté pile, Economie côté face» invite le visiteur à comprendre l’omniprésence de l’argent et à réfléchir sur son rôle parmi tous les acteurs de l’économie (entreprises, banques, bourse, Etat et ménages). Quelle que soit sa valeur, l’argent revêt plusieurs identités selon son usage: gagné par le travail, il est salaire; investi en entreprise, il est capital; prêté ou emprunté, il est crédit; perçu sur un investissement, il est plus-value; prélevé par l’Etat, il est impôt et taxe; reçu de l'Etat, il est dépense publique…

Un contenu historique enrichi

Une thématique enrichie de nouveaux sujets dévoile les «petits bijoux» parfois inédits de la collection, aux côtés de mécanismes imposants utilisés pour la frappe. Deux modules exposent quelques-uns des aspects généraux de la monnaie.

A la création monétaire des Grecs d’Asie Mineure vers le VIe siècle av. J.-C., son développement et son usage au sein des cités classiques, puis des royaumes hellénistiques, font écho les espèces romaines, gauloises et helvètes qui s’en inspirent. La monnaie de Rome, près de neuf siècles d’histoire, d’abord institutionnellement stable, puis inflationniste, révèle la croissance de la République et de l’Empire, la grandeur, la décadence et enfin la chute de celui-ci. A l’empire universel européen voulu par Charlemagne répond une multitude de pouvoirs locaux, les seigneurs féodaux; l’un à l’origine d’une tentative d’unification politique et monétaire d’envergure, les autres du morcellement des territoires et des monnaies. Sujets de conflits, reflets d’appétits politiques et territoriaux, les frappes de l’évêché de Lausanne et de sa rivale la Savoie, en constituent la démonstration parmi d’autres.

Aux époques où certains Etats s’approprient de nouvelles terres et leurs «richesses», les espèces se diversifient et leurs valeurs croissent. La politique monétaire de Berne s’inscrit dans un mouvement de ce type. A l’aube des Révolutions et des Etats nations, la légitimité citoyenne se matérialise par une monnaie souveraine. Celles du Pays de Vaud puis de la Confédération participent de cette impulsion. Mais la monnaie c’est aussi un marché où des Etats « amis » se révèlent par la production d’espèces à valeur libératoire commune: l’Union monétaire latine et l’Euro, autant d’expériences heureuses ou malheureuses parmi d’autres... Voilà quelques-uns des sujets passionnants dont pourra s'imprégner le visiteur en parcourant la nouvelle exposition.